Avez-vous
une question ?

Documents

Devis en ligne

Affiliation

Mes dossiers

Salary Online

Salary System

Journée sans smartphone : y survivrez-vous ?

6 février 2024

Les smartphones prennent de plus en plus de place dans nos vies car en plus de nous permettre de passer des appels et d’envoyer des messages, ils remplacent également nos réveils, nos agendas et nos blocs-notes. Difficile dès lors d’imaginer le quitter trop longtemps !

En ce 6 février, journée mondiale sans smartphone, c’est peut-être le moment de lâcher votre écran.

Lors de vos trajets domicile-lieu de travail remplacez par exemple votre téléphone par un bouquin ou profitez de l’instant présent et de votre entourage plutôt que d’immortaliser votre repas.

Quelles solutions pouvez-vous mettre en place dans votre entreprise en cas d’utilisation excessive du smartphone sur le lieu de travail ?

L’article 17 de la loi du 3 juillet 1978 impose au travailleur d’agir conformément aux ordres et aux instructions de l’employeur ou de ses délégués. Il est conseillé d’établir par écrit une note de service pour tout le personnel afin d’interdire l’utilisation du GSM sur le lieu de travail et de préciser certains points.

Par exemple :
-Expliquer les raisons qui poussent l’employeur à exiger de laisser le GSM en dehors de la sphère professionnelle : favoriser le contact avec la clientèle, distractions trop fréquentes ou abus constatés lors de la lecture de SMS non urgents, de messages Facebook sans importance dans le cadre du travail ; etc…
-Préciser que vous autorisez vos travailleurs à passer des appels ou consulter leurs SMS/ réseaux sociaux durant les temps de pause
-En cas d’urgence, autoriser les proches à appeler directement sur le téléphone professionnel.

Envoi d’un avertissement écrit : l ’avertissement peut être envoyé dans le cas où malgré les instructions de l’employeur, le travailleur continue à utiliser de manière abusive son GSM sur son lieu de travail.

Si malgré plusieurs avertissements, votre travailleur ne cesse pas d’utiliser son GSM sur son lieu de travail, il est toujours possible de le licencier avec préavis ou indemnité de rupture. Il faudra pouvoir prouver le motif du licenciement en justifiant par exemple que cela perturbe les contacts avec la clientèle lorsque le travailleur tapote sans cesse sur son GSM ou pour le travailleur qui effectue un travail nécessitant une concentration maximale de tous les instants, le fait de consulter fréquemment son GSM le distrait dans ses tâches.

Il peut s’avérer utile d’ajouter à la liste des motifs graves dans votre règlement de travail, le non-respect de la note de service relative à l’utilisation du GSM à l’intérieur de l’entreprise. Pour que le licenciement pour motif grave soit justifié, il faut pouvoir prouver que :
-le travailleur a enfreint sciemment le contenu de la note de service (Exemples : témoignage de clients/collègues, caméras de surveillance, aveux écrits, justification impossible d’une urgence par le travailleur, etc…)
-le travailleur est en contact avec la clientèle ou que son travail nécessite une absence totale de distraction
-la confiance envers le travailleur est rompue.

Journée sans smartphone : y survivrez-vous ?

Articles récents

Restez informés en suivant nos actualités.

Envie de recevoir nos actualités dans votre boite mail ?